What happened to Monday? French

What Happened to Monday.png

* * * * *

Film visionné en anglais sous-titré anglais. Attention, cette critique contient des spoilers et n’est pas écrite de façon linéaire vis-à-vis du film. What Happened to Monday est connu sous le nom Seven Sisters au Canada, France, Italie ainsi que la Slovaquie. 

* * * * *

J’ai regardé ce film suite à la recommandation d’une amie appréciant le cinéma, vous pouvez d’ailleurs la retrouver sur le site internet de La Nouvelle Critique, auquel elle est participe. Je ne pensais pas qu’il s’agissait d’un thriller, l’ambiance est très bien retranscrite, le suspens est d’or, regarder ce film m’a procuré beaucoup de stress.

Le synopsis du film est vraiment intéressant, il m’a beaucoup fait pensé à la série “Orphan Black” qui se situe plus ou moins dans le même thème. Par ailleurs, à l’instar de la série télévisée susnommée avec Tatiana Maslany la performance de Noomi Rapace est excellente. Néanmoins, mis à part leur tenues, leurs looks faciaux, les soeurs du film n’ont pas vraiment de distinction. Elles sont un peu à “thèmes”, la soeur fêtarde, la soeur intello, la soeur sportive, etc…

De même, qu’elles vont mourir les une après les autres. Seules restera deux survivantes. Je trouve ces deux points terriblement dommage. Le background avait l’air tout de même très poussé. Mais le film semble davantage s’intéresser à l’univers dans lequel il prend part plutôt que de s’intéresser aux personnages principales.

Et ça aurait été très intéressant de voir comment chacune vit dans le monde extérieure, ça aurait été également intéressant de les laisser toutes en vie, pour y créer une espèce de rébellion au sein de ce système assez spécifique tout de même. Ou de s’intéresser à leur survie d’une manière plus intéressante, chacune avait une prédiction, chacune aurait pu donc montrer leur talent tour à tour. (De plus, j’aurais vraiment apprécié que l’une d’entre elles soit lesbienne, un peu de mixité pour rendre tout le monde content.)

Alors qu’il est facile de comprendre certaines choses, d’autres ne le sont pas. J’ai tout de suite compris que Monday était enceinte lorsque Jerry, son rival à la banque lui annonce “I’m onto you”. Cependant cette phrase n’était pas du tout à ce sujet, mais à propos de la promotion dont ils étaient tout les deux concurrents.

Néanmoins à défauts de mes croyances, il ne s’agira pas du vrai père, mais d’un garde travaillant pour le régime répondant au nom d’Adrian, il n’a pas grand intérêt pendant les trois quarts du film environ. Il est tombé très amoureux de Monday, sans savoir qu’elle est issue d’une famille de sept soeurs, vivant recluses dans leur logement.

La première fois où l’on rencontre ce personnage est le jour de la promotion qui sera également le jour va disparaître Monday. Sur la fin du film, après une scène de sexe hétéro bien inutile, il lui dit “I want to be with you every day, not only Monday”. Jeu de mots que j’ai beaucoup aimé et dont on aurait voulu en avoir plus, car c’est là que la question se pose : Connaît-il le secret des soeurs ? Évidemment, non, ou du moins pas encore. Il ne le connaîtra après que Thursday débarque dans sa voiture en pensant qu’il connaissait leur secret, et qu’ils les avaient vendues aux autorités. Il sera d’abord étonné car la scène précédente est sur la découverte du corps de Saturday, qui a été tuée chez lui. Saturday avec qui il a passé cette fameuse nuit aphrodisiaque la veille.

L’autre chose que j’ai tout de suite compris est lorsque Thursday et Friday retrouve l’une des soeurs au sein des locaux du C.A.B (Child Allocation Bureau), elles pensent alors qu’il s’agit de Monday. Alors que la personne se cache le visage, etc. Il s’agit de Tuesday, à qui on avait retiré un oeil. Le fait de cacher est pour montrer qu’elle a honte de ce qu’est devenu son visage.

On apprendra seulement à la fin du film que Monday est toujours vivante (alors que toute l’intrigue du film nous fait penser l’inverse) ainsi qu’enceinte. Elle cherchait à protéger les bébés et ses soeurs. Cependant, je n’ai pas trop compris ce point. Les protègent-elles vraiment en les “vendant à Cayman, la femme étant à l’origine de la loi “enfant unique”.

Par ailleurs, le “combat final” entre les deux soeurs est très incompréhensible, car seule leur robes sont différentes, il me fut donc difficile de comprendre qui est qui, qui gagne le combat. Néanmoins, ceci étant dit, même s’il s’agit d’une des scènes les plus folles, il s’agit aussi de l’une des scènes les plus intéressantes, et ce pour les mêmes raisons. On cherche à trouver le tout petit détail permettant de les identifier.

* * * * *

En conclusion, ce film n’est pas mauvais. Il a un bon univers, une bonne ambiance, la musique aussi est très immersive. Un background intéressant et profond bien que trop léger pour les personnages. Je conseille le visionnage de celui-ci malgré ses défauts, surtout si vous appréciez la science-fiction.

* * * * *

Par ailleurs, pour information, la Chine, pays le plus peuplé de notre planète a mis en oeuvre ce système afin d’éviter la surpopulation. Ce système a commencé en 1979 et a pris fin en 2015, cela aura donc duré 36 ans. 36 années pendant lesquelles l’avortement et la stérilisation était forcé. Désormais, la Chine autorise deux enfants par famille.

* * * * *

Comme toute critique sur ce site, il s’agit d’un avis complètement personnel et je serais ravie d’en lire d’autres et pourquoi pas certaines explications.

Elise Nodel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *